La recherche avance…

Je rappelle que j’étudie l’impact du présentiel sur les rétroactions correctives de l’enseignant en situation d’expression orale synchrone et asynchrone – en prenant pour exemple la classe d’allemand.

Mes hypothèses :

–       Hypothèse 1 : Le nombre de  rétroactions correctives (de l’enseignant) serait plus important en situation d’expression orale asynchrone car la production est fixée sur un support et réécoutable à loisir. L’enseignant laisserait passer davantage d’erreurs en situation d’expression orale synchrone pour privilégier le fil communicatif, favoriser la participation et utiliser la langue plutôt comme outil que comme objectif.

–       Hypothèse 2 : La rétroaction corrective ferait davantage appel aux indices métalinguistiques en situation d’expression orale asynchrone dans le souci d’une pratique raisonnée de la langue grâce au feedback différé, la forme revenant au premier plan par rapport au fond. En situation d’expression orale synchrone, l’enseignant aurait davantage recourt aux recasts (reformulations conversationnelles d’une forme erronée) et corrections explicites.

Bientôt les résultats…

Advertisements

Étiquettes : , ,

About Sandrine Meldener

Enseignante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :