Mon mémoire professionnel sur la rétroaction corrective

Mon étude s’achève…

« Etude comparée des rétroactions correctives de l’enseignant en situation d’expression orale synchrone et asynchrone – l’exemple de la classe d’allemand.« 

J’ai pu constater que les rétroactions correctives étaient –  proportionnellement aux erreurs – plus nombreuses en classe que pour des productions orales enregistrées (contrairement à mon hypothèse de départ).

D’autre part, il y a davantage de signaux métalinguistiques de la part de l’enseignant lorsqu’il corrige en différé.

Retrouvez toute l’étude

ici

Avec tous mes remerciements aux enseignants qui ont accepté de participer à l’étude. 

 

Publicités

Étiquettes : , , ,

About Sandrine Meldener

Enseignante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :